Une prière pour la France

Nous voulons demander à Marie de venir au secours des âmes assoiffées de Dieu qui cherchent d’où vient ce vide qui les habite.
Un seul remède pour combler ce néant qui les empêche d’être à l’image de leur créateur : la foi.

La foi doit renaître ; alors notre pays retrouvera son espérance et son âme.

Pour cela, nous vous proposons une visitation de Notre-Dame de France vierge pèlerine, dans toute la France.

La statue de la vierge sera accueillie lors d’un temps d’adoration, avant d’accomplir sa Visitation.

 

Pour accueillir une statue pèlerine
Nous contacter par :

Mail : information@notre-dame-de-france.com
Téléphone : Valérie Malonga 06.15.86.17.50
Voie postale : Confrérie Notre-Dame de France 11, rue des Ursulines – 93200 Seine Saint Denis.

adorationUne Vierge pèlerine (taille 92 cm) représentant Notre-Dame de France sera envoyée matérialisant la présence de Notre-Dame, première des adoratrices auprès de Jésus dans le tabernacle. Elle sera priée aux intentions de la France pendant un temps d’adoration qui pourrait être d’une heure, une soirée, une nuit. Ce temps de prière donnera l’élan à la Visitation que Marie effectuera ensuite. Elle pourra alors rencontrer tous ceux qui la demandent : groupes de prière, de catéchisme, paroisses, familles, maisons de retraite, hôpitaux, associations.
« Adorer, c’est confesser sa foi. » Nous dit notre pape François qui voit dans l’adoration le signe de la foi.
Il nous faut adorer avec le cœur de Marie, prier à ses intentions pour la France pour que la même flamme d’amour qui consume son cœur et celui de Jésus Hostie s’élève vers le Père.


Pendant cette prière d’adoration, « faisons tout ce que Marie et Jésus nous diront »

 

Pontoise_Cathédrale_Saint-Maclou110315Quand la statue de Marie quittera la douce présence de Jésus pour accomplir sa Visitation, le grand désir de la Très sainte Vierge sera sans doute de franchir toutes les portes qui lui seront ouvertes. Seront l’objet tout particulier de sa sollicitude, les groupes de prière, les familles, les maisons de retraite, les enfants du catéchisme. Une statue de taille plus petite (44 cm) pourra être confiée pour quelques jours à ceux qui désirent la garder dans l’intimité de leur maison ou de leur chambre. Elle accompagnera la solitude de certains malades, de personnes âgées, de mamans isolées, de prisonniers, d’enfants éprouvés. La présence de Marie sera source d’interrogations pour beaucoup : de l’étonnement au dialogue il n’y aura qu’un pas. Marie conduira les âmes à la conversion, renouant le dialogue de l’homme avec le Dieu d’Amour.
Jésus nous demande de nous abandonner à elle avec simplicité et confiance : « Laissez la Sainte Vierge gouverner votre vie. Laissez-la vous mener à Jésus. Elle ne veut qu’une chose la gloire de son divin fils et votre bonheur. »


Faites tout ce qu’elle vous dira.

st-louis-marieOutre une prière fervente pour notre pays, il serait proposé une consécration suivant la spiritualité de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et, suivant les demandes, une préparation à cette consécration.
Se consacrer à Marie, c’est la garder au plus intime de soi pour toujours et pas seulement le temps d’une visite.
La consécration à Jésus par Marie est proposée comme point culminant de ce pèlerinage. Il s’agit toujours de réactualiser les promesses de notre baptême à l’imitation de Jésus qui s’est remis entre les mains de sa sainte mère le jour de son Incarnation.
Cette démarche est au cœur du mystère de notre foi car « c’est par Marie que Jésus-Christ est venu au monde. C’est par Elle que nous devons aller à Lui. »
La Sainte Vierge, si inséparable de Jésus que « l’on séparerait plutôt la lumière du soleil »; nous dit comme à Cana

« Faites tout ce qu’Il vous dira. »

 
Le dépliant des vierges pélerines

Le dépliant


Le projet en détail

Le projet en détail

La vierge pèlerine Notre-Dame de France appelée Notre-Dame de la visitation, est la reproduction modernisée de la statue de Notre-Dame de France, érigée dans la plaine de France, à Baillet-en-France, en 1988 et qui couronnait initialement le pavillon pontifical lors de l’exposition universelle de 1937, à Paris, d’où son nom.

La confrérie Notre-Dame est à l’origine du pèlerinage de 108 statues à travers toute la France, en 1995, tractées dans des mamamobiles, qui a généré 40 000 veillées de prières.

Cette visitation était une réponse à l’interrogation du pape Jean-Paul II, au Bourget, en 1980 : « France, fille ainée de l’église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême? »